Dressing minimaliste

Hello les Lotus, aujourd’hui je vous propose un ancien un article Mode qui était disponible sur la G Eden Family. Vous connaissez mon attrait pour le minimalisme en général et également les dressings minimalistes.

Je reçois pas mal de questions sur ce mode de consommation, donc si vous aussi vous vous demandez comment mettre en place un dressing minimaliste ? Qu’est-ce qu’une garde-robe capsule ? Comment ranger son dressing ? Qu’est-ce que la méthode Konmari ?… La réponse est dans cet article !

Petite définition du dressing minimaliste

Un dressing minimaliste, c’est un vestiaire qui doit durer dans le temps. Composé de pièces intemporelles, il doit pouvoir vous suivre pendant des années, car adopter un style de vie minimaliste, signifie dépenser moins mais mieux.

​Etape 1 : détermi​nez le nombre de pièces de votre dressing

Certains constituent leur garde robe autour d’un chiffre clé, comme le projet 333 (33 pièces pour 3 mois) ou le chiffre 7 (7 tenues d’extérieurs, 7 hauts, 7 bas et 7 paires de chaussures) préconisé par Dominique Loreau dans son ouvrage “L’art de la simplicité”.​ Sur le site Atode vous avez un exemple d’une garde​-robe capsule composé de 29 pièces avec lesquels vous pouvez créer plus de 200 tenues. Je pense que ce critère vous reviens, lors de vos achats pensez long terme, on mise sur la qualité plutôt que la quantité.

Etape 2 : choisir ses couleurs

Selon vos goûts et votre teint, vous allez choisir la palette de couleur de votre garde-robe, le but est bien évidemment d’essayer de choisir au maximum des couleurs qui vont entres elles, afin d’augmenter le nombres de vos tenus réalisables. Si vous le souhaitez vous pouvez également faire ce qu’on appelle un test de colorimétrie.

Couleur de base : choisissez une couleur neutre pour les pièces maîtresses de votre garde-robe. Optez pour du noir, du gris, du blanc, du marine, du marron ou encore du kaki. Ces tons sont universels et vont à tout le monde. Respectez vos goûts et choisissez de préférence une seule couleur que vous pourrez décliner en quelques nuances, de la plus foncée à la plus claire.

Couleur secondaire : choisissez une ou deux couleurs qui vous vont bien au teint et dont vous ne vous lasserez pas trop vite. Pour pouvoir combiner et assortir tous vos vêtements de manière optimale, choisissez des couleurs qui s’harmonisent bien entre elles mais aussi avec votre couleur de base.

Photo by imagenouvelle.com

Etape 3 : triez votre garde-robe

Je ne vais pas m’étaler dans ce paragraphe, il s’agit en soi de vous débarrasser des vêtements que vous ne portez pas ou très rarement, de désencombrer vos armoires, recycler les vêtements qui peuvent encore l’être et jeter ceux qui doivent l’être. Je vous invite à lire l’article Grand tri dans notre dressing.

Etape 4 : Complétez ou créer votre dressing

Que vous décider de compléter votre dressing ou de repartir de zéro, une fois que vous avez définis le nombre de pièces et les palettes de couleurs de votre dressing, vous pourrez alors commencez à chercher des pièces en pensant capsule afin de réaliser vos mix de tenues.

​En effet un dressing capsule c’est peu de pièces mais beaucoup de tenues réalisables. La créatrice du livre Zéro Déchet (Les Arènes, 2013)​, Béa Johnson disait : « avoir une garde-robe restreinte, c’est avoir un placard plein de choses à se mettre », elle nous le prouve sur son blog avec cet article où elle montre comment elle à composé 50 tenues différentes avec 15 vêtements. Optez donc pour des pièces de qualité qui vont entres elles. Ne négligez pas les pièces « multi-positions », comme les jupes longues qui peuvent se porter en robe d’été, les vêtements réversibles…

Astuce !

Marie Duboin Lefèvre et Herveline Verdeken, créatrices de la page Facebook « Gestion budgétaire, entraide et minimalisme », ont mis au point la méthode BISOU : « B » comme « besoin » (à quel besoin cet objet correspond-il ?) ; « I » comme « immédiat » (dois-je me le procurer immédiatement ?) ; « S » comme « semblable » (en ai-je déjà des semblables ?) ; « O » comme « origine » (dans quelles conditions a-t-il été confectionné ?) ; et « U » comme « utile » (me sera-t-il vraiment utile ?).

Les conseils de Béa Johnson:

  • privilégiez les vêtements que vous pouvez assortir avec plus de trois pièces, que vous pouvez porter en toute occasion et en toute saison,
  • choisissez des basiques de couleur neutre (noir, marron gris ou bleu marine),
  • ajoutez quelques pièces colorées et/ou avec des imprimés,
  • sélectionnez des matières qui se portent en toute saison et qui ne sont pas trop épaisses, pour pouvoir les superposer,
  • veillez à choisir des pièces ni trop habillés ni trop décontractés,
  • donnez ou recyclez un vêtement chaque fois que vous en achetez un nouveau.

Etape 5 : Rangez votre dressing (vêtements)

Lorsqu’on parle rangement dans son dressing il y a deux écoles bien distinct :
​le rangement sur cintre et le rangement sur étagères.Peu importe votre choix, organisez l’espace par niveau. Dans votre dressing, placez les pièces (t-shirts, jupes, chemises, robes, etc.) que vous portez régulièrement au niveau de vos yeux. Les vêtements que vous portez moins souvent (comme une paire de chaussures d’hiver ou d’été) devront être placés en dessous du niveau de vos yeux. Les éléments que vous utilisez rarement (comme les oreillers supplémentaires, les couvertures de rechange et les équipements sportifs) devront être rangés les plus en hauteur.

1_ Le rangement sur cintres.

Choisissez des cintres de bonne qualité afin de ne pas abîmer vos vêtement. Si vous le pouvez, n’accrochez qu’un vêtement par cintre ou investissez dans des cintres économiseurs d’espaces. Ce sont des cintres ingénieux que vous permettent d’accrocher cinq cintres à un cintre qui possède un système de rotation à sa base. Essayez de pendre vos pantalons par l’ourlet, ça limite le repassage. Les tailleurs peuvent être accrochés sur un cintre mixte.

Accrochez vos cintres dans le dressing en les classants par taille, du plus long au plus court. Sous les vêtements les plus courts, vous pourrez alors placer des tiroirs ou des étagères afin de gagner de la place. Si votre penderie fait 60 ou 65 cm de profondeur, la taille standard, c’est parfait pour les cintres mais on perd de la place au fond, comblez cette espace avec les vêtements hors saison.

Pour ranger les sous-vêtements.
Les sous-vêtements sont à ranger par parure si vous portez toujours ensemble le soutien-gorge et la culotte, ou, au contraire, les hauts d’un côté, les bas de l’autre. Les chaussettes sont à rangées dans un tiroir par usage (quotidien/sport/plus habillées/hiver). Les collants aussi, selon les mêmes critères.

2_ Le rangement sur étagères.

La méthode de Konmari est LA méthode de rangement par excellence si vous souhaitez organiser vos vêtements sur vos étagères. Marie Kondo révèle dans son livre que le secret d’un dressing impeccable est de plier ses vêtements en rectangle. Après quelques essais, ce geste deviendra un automatisme. À l’exception des manteaux, tailleurs et robes, les vêtements sont à ranger debout au lieu de les pendre ou de les empiler. Vous pouvez les ranger selon leurs couleurs pour plus d’harmonie dans votre dressing. En cas de manque d’espace pour le rangement, il suffit d’utiliser les boîtes à chaussures à défaut de paniers de rangement.

​Pour les pantalons et les hauts :

  • Étaler le vêtement sur une surface plane, puis plier chaque côté vers le milieu afin de le transformer en rectangle compact à faire tenir à la verticale, debout.
  • Les t-shirts sont les plus simples à plier, car il suffit de rabattre chaque côté vers le milieu, puis de plier en trois.
  • Pour les sweats et les pulls, adapter le pli en 2 ou 3 selon la grosseur de la maille en veillant à ce que les manches ne dépassent pas.
  • Pour les pantalons, superposer les jambes en ligne droite, puis replier l’entrejambe avant de réaliser un pliage en 2 et en 3.

Pour ranger les sous-vêtements :

  • Agrafer les soutien-gorge, puis les disposer les uns derrière les autres, bretelles placées à l’intérieur des coques.
  • Au lieu de faire des boules avec les chaussettes, socquettes et collants mieux vaut les plier.
  • Plier les socquettes, pointe vers le milieu, puis rabattre la cheville.
  • Pour les mi-bas, la technique est la même, sauf qu’ils nécessitent un quatrième pli qui se rabat sur le reste du tissu.
  • Pour les collants, superposer les jambes, puis rouler comme un maki pour qu’il tienne debout.
  • Les chandails et leggins peuvent être pliés en petits paquets capables de tenir debout.

Concernant les pièces à part comme les tops asymétriques ou les hauts à manches chauve-souris, il faudra plier de façon à obtenir au final un rectangle allongé qui pourra être replié. Quant au manteaux, robes, tailleurs… ils doivent être accrochés sur cintres du plus long au plus court, afin de dégager un espaces de rangement supplémentaire au bas de l’armoire. N’hésitez pas à regarder la vidéo Youtube ci-dessous pour comprendre la méthode de pliage avec plusieurs  exemples de pièces.

Etrape 6 : Le rangement des accessoires

La maroquinerie.
Les sacs à main trouvent leur place sur une étagère si possible, vide, après un bon tri. La petite maroquinerie quant à elle se met dans un tiroir.

Les bijoux.
Les bijoux sont rangés comme bon vous semble : sur des clous, dans des jolies boîtes… Mais pas en vrac car ils s’emmêlent et s’abîment.

Les accessoires saisonniers.

​​Les accessoires que vous n’utilisez qu’en été ou qu’en hiver tels que les écharpes, gants et maillots de bain peuvent être stockés au fond du dressing.

Les chaussures.
Vous pouvez ranger vos chaussures dans le bas de votre penderie, pensez aux saisons, là encore. Vous pouvez gardez quelques boîtes, mais pas toutes.

Le dressing de la G Eden Family

Ancienne shopping addict surtout du côté des sacs à main et des chaussures, il y a déjà quelques années que j’ai commencé à changer mes habitudes en matière de shopping, je n’achetais plus rien sauf si j’en avais réellement besoin et je m’étais débarrasser (dons aux associations, à des amies ou à des membres de ma famille, ventes, recyclage…) de beaucoup de sacs et chaussures. Cependant j’avais beaucoup de mal à me séparer des vêtements dont je repoussais le recyclage à chaque rangement de mon armoire !

​C’est lorsque j’ai rencontré Mr G que j’ai réaliser à quel point j’avais des vêtements inutiles, en effet, je me rendais chez lui avec un petit sac de voyage contenant une dizaines de vêtements pour 3 semaines puis je rentrais en prendre d’autres car je n’aimais pas porter deux fois la même tenue. Puis il y a eu ce mauvais temps qui m’a bloquer chez lui deux semaines de plus, en alternants les combinaisons de toutes les pièces entres elles car je ne voulais absolument pas porter deux fois la même tenues, je suis finalement rester 2 mois chez lui sans ressentir le besoin de rentrer chez moi récupérer d’autres vêtements. Mr G quant à lui a toujours eu un dressing minimaliste, il n’achète que ce dont il a besoin, alterne tout ces vêtements entres eux… Dès notre rencontre, j »admirais le peu de vêtement qu’il avait et comment ça lui suffisait.

Lorsque nous avons décider de quitter la Martinique, j’ai fais un gros tri dans mes vêtements afin de partir avec le minimum dont j’avais besoin. Je suis partie en me disant arrivé là-bas je resterais sur cette base de vêtements, aucun achat compulsif, le seul que je me suis autoriser c’était celui d’une doudoune car nous arrivions en plein hiver. Cependant j’attendrais que mon pull épais ne me protège plus du froid avant de faire cet achat. Comme je l’ai dit dans un post Instagram dont j’étais très fière, j’ai finalement tenue tout l’hiver sans acheter de doudoune.

Voici de quoi est composer notre dressing hors bijoux et accessoires saisonniers :

De mon côté :

  • 2 jeans (un clair, un foncé)
  • 1 short en jean
  • 2 pantalons
  • 7 ensembles de sous-vêtements
  • 7 paires de chaussettes
  • 1 gilets
  • 1 bomber
  • 6 t-shirt/polo à manches courtes
  • 3 t-shirt à manches longues
  • 2 chemisiers
  • 2 débardeurs
  • 4 pulls
  • 3 robes d’été (1 longues, 2 courtes)
  • 1 manteau
  • 2 tenues de sport complète
  • 1 paire de cuissardes
  • 1 paire de bottines à talons
  • 1 paire de chaussures à talons
  • 1 paire de baskets montantes
  • 1 paire de baskets de sport
  • 1 sac à main convertible en sac à dos
  • 1 sac à main à bandoulière
  • 1 sac à dos Quechua (sert également de sac de sport)

Du côté de Mr G :

  • 3 jeans
  • 2 joggings en tissus épais
  • 7 sous-vêtements
  • 7 paires de chaussettes
  • 5 t-shirt/polo à manches courtes
  • 2 t-shirt à manches longues
  • 4 chemises
  • 2 débardeurs
  • 3 pulls
  • 1 manteau
  • 1 ensemble de cérémonie
  • 2 tenues de sport complète
  • 3 paires de baskets
  • 1 paire de chaussures de cérémonie
  • 1 sac à dos Quechua (sert également de sac de sport)
Photo by Julian Hochgesang on Unsplash

J’espère que cet article vous a plus, n’hésitez à me dire dans les commentaires si vous aussi vous avez un dressing minimaliste ? Faîtes-vous attention lors de vos achats ou êtes-vous un(e) shopping addict ? Qui a le plus de vêtement entre vous et votre conjoint(e) ?

3 réponses à “Dressing minimaliste”

  1. Avatar de Beth
    Beth

    Coucou, ça faisait un petit moment que je n’étais pas venu sur ton blog. J’ai beaucoup d’articles à rattraper. Sympa celui-ci sur le minimalisme, je suis une adepte des vêtements d’occasions et de Vinted

  2. Avatar de Hélène
    Hélène

    J’aime beaucoup le concept de wardrobe et également la méthode de Marie kondo dont j’ai lu le livre et je suis très régulièrement. Je trouve qu’on devrait tous adopter une consommation vestimentaire raisonnable

  3. Avatar de Leila
    Leila

    Hey, sympa l’article. Je suis une vraie fashion addict mais j’essaie tant bien que mal de revaloriser mes vêtements sur Vinted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *